Satisfait ou remboursé I Livraison offerte pour 100€ d’achat
• Accessoires de luxe pour chats et chiens •
06 78 63 18 70

Un chat en bonne santé a ses vaccins à jour et reçoit toute l’attention de son propriétaire. Mais, au-delà de tout cela, la santé de l’animal dépend aussi directement son alimentation. Ci après, vous allez voir quelles sont les conséquences d’une malnutrition chez le chat, et par conséquent, comment bien le nourrir. Les conséquences d’une […]

Découvrez notre boutique d'accessoires de luxe pour chiens et chats

Un chat en bonne santé a ses vaccins à jour et reçoit toute l’attention de son propriétaire. Mais, au-delà de tout cela, la santé de l’animal dépend aussi directement son alimentation. Ci après, vous allez voir quelles sont les conséquences d’une malnutrition chez le chat, et par conséquent, comment bien le nourrir.

Les conséquences d’une malnutrition chez le chat

Beaucoup de propriétaires n’arrivent pas toujours à savoir si leur chat est mal nourri. C’est d’autant plus le cas lorsqu’il n’y a pas de signes évidents de malnutrition comme la perte de poids. Or, un chat au poids normal peut tout à fait être mal nourri. Cela s’explique par une alimentation non adaptée et par le manque de protéines. La malnutrition peut alors entraîner des conséquences négatives comme les maladies chroniques.

Sur le court et moyen terme

Les allergies et les intolérances alimentaires sont courants chez les chats mal nourris : la peau devient irritée et il n’arrête pas de se gratter jusqu’à avoir des plaies, le pelage devient terne et des infections apparaissent à cause de bactéries qui se prolifèrent. Le chat en excès de protéines peut développer un certain comportement : il devient plus anxieux, plus agressif, a une baisse d’énergie ou au contraire, devient hyperactif. Enfin, le chat peut avoir des problèmes de digestion ce qui provoque une mauvaise haleine, des vomissements ou de la diarrhée.

Certains problèmes de digestion peuvent être causés par les boules que les chats ont dans l’estomac et qu’ils n’arrivent pas à régurgiter. Brossez régulièrement les poils du chat pour éviter qu’il ne les avale en se léchant et mettez à disposition de l’herbe à chat pour faciliter le vomissement des boules.

Sur le long terme

D’autres maladies plus graves peuvent se développer sur le long terme à cause de la malnutrition du chat. Il s’agit souvent de maladies chroniques comme les maladies cardiaques, les maladies rénales ou encore le diabète. Le chat peut également développer sur le long terme, des problèmes d’anorexie ou d’obésité.

Les réflexes à avoir pour un chat bien nourri

Pour prévenir les maladies chroniques et les soucis de santé de votre chat, il est impératif de surveiller son alimentation afin qu’il soit bien nourri et d’acquérir les bons réflexes.

Pour commencer, vous devez savoir que le chat mange plusieurs fois dans la journée et en petites quantités. Prévoyez une gamelle pour chat qui tiendra sur du long terme. En moyenne, il lui faut 15 rations par jour. Vous devez ainsi mettre de la nourriture à sa disposition de façon permanente, mais tout en rationnant.

En ce qui concerne l’alimentation elle-même, éviter l’alimentation industrielle et privilégier les croquettes est l’idéal. En effet, elles permettent de préserver l’hygiène bucco-dentaire du chat grâce au fait de devoir croquer ou mâcher. Ensuite, n’oubliez pas que le chat est essentiellement carnivore. Son alimentation doit être composée majoritairement de viande, donc de protéines. Pour un équilibre parfait, il faut ajouter une faible quantité de fibres, ainsi que des glucides, des acides gras essentiels et des minéraux. Après, n’oubliez pas de mettre de l’eau à disposition du chat pour qu’il puisse s’hydrater régulièrement, tout en évitant le lait de vache que l’animal digère mal. Enfin, évitez de lui donner vos restes et ne changez pas son alimentation du jour au lendemain.

A lire aussi :

illus-4
Livraison en 48h
& offerte pour 100€ d’achat
Paiements sécurisés
Satisfait ou remboursé
et, id, suscipit consectetur felis Praesent venenatis quis commodo Curabitur nec mi,